Faits divers

De la prison pour les fausses alertes à la bombe lancées à Sedan et Charleville

20 mars 2018 à 05h46 Par Manon Lo-Voï
L'auteure des appels anonymes a été condamnée en comparution immédiate...

10 mois de prison dont 5 fermes.

La femme, habitant Sedan, qui avait été interpellée vendredi 16 mars après deux alertes à la bombe concernant des centres commerciaux à Sedan et Charleville, a été condamnée en comparution immédiate. Elle a écopé d'une peine de 10 mois de prison, dont 5 fermes.

Déjà incarcérée ce week-end pour purger une peine de prison précédente, la femme, âgée d’une quarantaine d’années, a été maintenue en détention.