Mouvement de grogne au lycée Armand Malaise de Charleville.

Manon Lo-Voï
07 novembre 2017
Par Cordula Mullerke
Les professeurs du lycée Armand Malaise de Charleville-Mézières ont été largement mobilisés, suite à un appel à la grève pour dénoncer la dégradation des conditions de travail.

Autoritarisme, diffamation, mépris, souffrance. Ce sont les mots que l’on pouvait lire sur la banderole que tenaient le 7 novembre les enseignants en grève du Lycée professionnel Armand Malaise de Charleville. Un mouvement de colère motivé par la dégradation des conditions de travail et une ambiance très tendue avec la direction. Ecoutez les griefs de cette enseignante interrogée par Manon Lo-voï.

Écouter le podcast

Un mouvement de grève qui a été massivement suivi puisque sur les 65 enseignants du lycée, 54 ont fait grève. Quatre autres professeurs ont également été reçus par la Rectrice de l’Académie de Reims. Un rendez-vous dont ils sont sortis satisfaits, avec l’impression d’avoir été entendus et écoutés.